Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe
Pensions professionnelles: les députés adoptent une version révisée de la législation de l'UE
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
25.01.2016

Pensions professionnelles: les députés adoptent une version révisée de la législation de l'UE

L'alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ADLE) se félicite aujourd'hui, de l'adoption par la commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen, de la mise à jour de la législation de l'UE, relative aux activités et à la surveillance des institutions de retraite professionnelle. Cette directive prévoit davantage de transparence et de sécurité pour les affiliés et  les bénéficiaires de pensions professionnelles et élimine les obstacles à l'activité transfrontalière.

Sophie in ’t Veld, première vice-présidente de l'ADLE et porte-parole pour ce dossier a déclaré cet après-midi :

"La crise économique et financière a mis en évidence la solidité de ces fonds de pension, mais ceux-ci ne sont pas à l’abri des turbulences financières et économiques.  Des millions de citoyens de l’UE sont de plus en plus tributaires des pensions professionnelles, et il est donc essentiel de mettre à jour notre cadre réglementaire commun afin d’accroître la transparence et la sécurité de ces fonds. Cela permettra de garantir un niveau minimum de protection des consommateurs dans l’ensemble de l’UE et de stimuler les investissements dans l’économie européenne."

"Grâce aux amendements déposés par les démocrates et les libéraux, des fonds de pension professionnels seront également nécessaires afin de garantir une répartition équitable des risques entre les générations, afin de protéger les retraites des générations futures contre une vision à court terme."

"Je me félicite vivement du fait que cette législation permettra d’éliminer les obstacles inutiles à l’activité transfrontalière, mais les démocrates et les libéraux  auraient souhaité aller encore plus loin en permettant les initiatives et les activités transfrontalières, tout en garantissant les retraites des générations futures.  Il faut s’attendre à ce que dans l’ère de la FinTech (technologie financière), de nouveaux entrent sur le marché ne relevant pas du domaine réglementé.  Nous devons être beaucoup plus dynamique et davantage nous préparer à ces genres d’innovation."

Note aux rédactions

Le texte adopté aujourd’hui constitue un compromis entre les groupes politiques et représente la position du Parlement européen lors des prochaines négociations en trilogue entre le Parlement et le Conseil des ministres.

Le projet de rapport adopté aujourd’hui est disponible ici.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Petre Nicholas

Tel : +32 2 284 35 80
Mob : +32 476 69 97 08





 

Mots-clés :
  • Économie,
  • Sophia in 't VELD