Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe
Des questions planent sur l'état de droit et l'impartialité du gouvernement à Malte
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
15.11.2017

Des questions planent sur l'état de droit et l'impartialité du gouvernement à Malte



Les membres du Parlement européen ont adopté aujourd'hui une résolution sur l'état de droit à Malte, condamnant fermement l’abominable assassinat de la journaliste d'investigation Daphne Caruana Galizia, le mois dernier.
La résolution a été présentée par cinq groupes politiques, alors que le groupe des Socialistes et Démocrates (S & D) - la famille politique à laquelle le premier ministre maltais Joseph Muscat appartient - a décidé de poursuivre sa propre interprétation des événements. Les démocrates et les libéraux, conformément à la majorité au Parlement, constatent que les efforts du gouvernement pour mener des enquêtes indépendantes sur l'affaire, ont été largement insuffisants jusqu'à présent. La résolution - non soutenue par les S & D - appelle le gouvernement maltais à enquêter de manière approfondie sur le cas de Mme Galizia, tout en agissant pour protéger la sécurité des journalistes et des lanceurs d’alerte dans le pays. De manière générale, les députés ont également exprimé leurs préoccupations concernant l'état de droit, la démocratie et les droits fondamentaux, y compris la liberté des médias et l'indépendance de la police et du pouvoir judiciaire à Malte.

Maite Pagazaurtundúa Ruiz, députée européenne, membre de la commission LIBE et coauteure de la proposition de résolution, a déclaré :

"La corruption généralisée liée aux questions sur les Panama Papers était évidente pour la commission d'enquête sur le blanchiment d'argent et l'évasion fiscale (PANA), mais nous n'aurions jamais imaginé que nous serions confrontés à la nouvelle de l'assassinat de Daphne Caruana. Cette résolution n'est pas seulement une forte condamnation de son meurtre, mais elle reste également fidèle à ce qu’elle nous a confié. Restant en accord avec ce que nous avons constaté en tant que Parlement, nous dénonçons la menace systématique envers l'Etat de droit à Malte et les pratiques irrégulières liées à la criminalité financière et économique mondiale. Nous voulons envoyer le message le plus puissant possible contre tout ce qui se passe à Malte et condamner les pratiques financières corrompues dans le monde, auxquelles de nombreux États ne se sont pas encore suffisamment attaqué."

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Sándor Blasko

Tel : +32 2 283 00 89
Mob : +32 483 04 97 89
Mots-clés :
  • Droits de l'homme,
  • Liberals and Democrats ,
  • Press Release,
  • Valeurs démocratiques ,
  • Week News,
  • Maite PAGAZAURTUNDÚA RUIZ