Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe
L'ADLE au premier plan dans la lutte contre les fausses nouvelles et la désinformation dans les médias numériques
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
13.12.2017

L'ADLE au premier plan dans la lutte contre les fausses nouvelles et la désinformation dans les médias numériques


Les médias numériques prennent de plus en plus d'importance et remplacent progressivement les sources d'information traditionnelles. Mais ils soulèvent également de nombreux défis sur la façon de s'attaquer aux fausses nouvelles et à la désinformation. Les démocrates et les libéraux ont présenté aujourd'hui des propositions afin de relever ces défis. Ils invitent les plates-formes à fournir davantage de transparence et un contrôle indépendant des efforts visant à contrer la prolifération de fausses nouvelles sur leurs plates-formes afin d'évaluer leur efficacité. Par ailleurs, ils mettent l'accent sur l'enseignement et l'éducation aux médias en tant qu'outil essentiel. En outre, ils exigent une réglementation meilleure et équilibrée afin de limiter la portée, l'utilisation et la durée de vie des données personnelles en ligne sans entraver inutilement les entreprises.

Morten Løkkegaard, membre de la commission de la culture et de l'éducation, a déclaré aujourd'hui :

"Je me félicite d'avoir contribué à placer l'ADLE au premier plan de la lutte contre les fausses nouvelles et la désinformation. Notre liberté d'expression et, en fin de compte, les fondements de notre démocratie sont en danger. Il est grand temps pour les plateformes de médias sociaux de devenir des alliés dans la bataille pour un Internet plus sûr. Cela doit se faire par le biais de l'autorégulation légale, de la protection des données et d'une meilleure éducation des jeunes en particulier.
 
Marietje Schaake, membre de la sous-commission des droits de l'homme, a poursuivi :
 
"L'UE devrait donner l'exemple et ne pas fournir de modèle de censure pour les régimes autoritaires dans ses efforts pour contrer les fausses nouvelles, ce qui n'exclut pas davantage de transparence, une responsabilité algorithmique et une réglementation de l'infrastructure publicitaire qui soutient de nombreuses plateformes."

Petras Auštrevičius, membre de la sous-commission des droits de l'homme, a conclu :
 
"Afin de résoudre efficacement ce problème, l'UE et ses États membres doivent tout d'abord renforcer leurs capacités de communication stratégique afin de lutter contre les fausses nouvelles et la désinformation, et je me félicite que le budget de l'UE pour 2018 comporte une ligne budgétaire concrète  prévoyant une augmentation substantielle du financement pour la Task Force East Stratcom."

Note aux rédactions :

Vous trouverez l'ensemble du document d’orientation de l’ADLE sur les fausses nouvelles et la désinformation dans les médias numériques ici.

 

For more information, please contact

Birte Grages

Tel : +32 2 283 45 32
Mob : +32 475 63 59 07
Mots-clés :
  • CULT :: Culture et éducation,
  • DROI :: Droits de l'Homme,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Petras AUŠTREVIČIUS ,
  • Marietje SCHAAKE,
  • Morten LØKKEGAARD