Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe
Le peuple rohingya : l’ADLE appelle l'UE à adopter des sanctions contre le gouvernement birman
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
14.12.2017

Le peuple rohingya : l’ADLE appelle l'UE à adopter des sanctions contre le gouvernement birman

 

Les députés exhortent les forces militaires et de sécurité de la Birmanie à mettre fin immédiatement à l'assassinat, au harcèlement et au viol du peuple rohingya. Dans une résolution adoptée aujourd'hui en séance plénière, le Parlement européen appelle le gouvernement birman à ouvrir des enquêtes rapides, impartiales, indépendantes et efficaces concernant toutes les allégations crédibles de violations du droit international des droits de l'homme et de crimes de droit international.
 
Urmas Paet (Parti de la réforme estonienne), qui a négocié la résolution au nom de notre groupe, a déclaré que l'UE devrait réagir immédiatement :
 
"L'UE doit exercer davantage de pression sur la Birmanie. Nous devrions adopter des sanctions punitives contre les responsables de violations des droits de l'homme en Birmanie, étendre l'embargo sur les armes et suspendre les préférences commerciales et les négociations pour un traité d'investissement entre l'UE et la Birmanie.

Avant que les réfugiés rohingyas puissent rentrer en Birmanie, il faut de véritables garanties qu'ils puissent le faire volontairement, en toute sécurité et sous la supervision de l'ONU. Le suivi de la situation des Rohingyas en Birmanie par les organes de défense des droits de l'homme et l'assistance aux Rohingyas par les ONG et les agences de secours devraient être autorisés." 
 
Les Nations Unies affirment que la situation des Rohingyas représente "la crise des réfugiés la plus préoccupante au monde".
Soumis au viol, aux meurtres et à la destruction de leurs villages, plus de 600 000 Rohingyas musulmans ont fui la Birmanie depuis le mois d'août. Le gouvernement birman, un pays à prédominance bouddhiste, les considère comme des immigrants illégaux, des non citoyens et nie les allégations, insistant sur le fait qu'il lutte contre le terrorisme.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Goleanu Lucian

Tel : +32 2 283 40 20
Mob : +32 474 09 14 39
Mots-clés :
  • AFET :: Affaires étrangères ,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Urmas PAET