Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe
Davantage de protection des employés contre les agents cancérigènes et mutagènes sur le lieu de travail
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
27.03.2018

Davantage de protection des employés contre les agents cancérigènes et mutagènes sur le lieu de travail

Aujourd'hui, la commission de l'emploi et des affaires sociales du Parlement européen a approuvé à la majorité, une modification de la directive de la Commission concernant la protection des travailleurs contre le risque lié à l'exposition à des agents cancérigènes ou mutagènes sur le lieu de travail.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, le cancer est la principale cause de décès liés au travail dans l'UE. Chaque année, 53% des décès professionnels sont attribués au cancer, contre 28% pour les maladies cardiovasculaires et 6% pour les maladies respiratoires. Les types de cancers professionnels les plus communs sont le cancer du poumon, le mésothéliome (causé par l'exposition aux particules d'amiante) et le cancer de la vessie. Chaque jour, des milliers de salariés sont exposés à des fumées et des substances cancérigènes ou mutagènes pouvant nuire à leur santé, notamment dans les secteurs de la construction, de l'acier, le secteur chimique, de l'automobile, du travail du bois, du textile et des hôpitaux.

La directive modifiée couvre 6 autres agents chimiques, dont les gaz d'échappement diesel, provoquant le cancer ou des mutations reposant sur des preuves scientifiques, évaluées par le Comité scientifique en matière de limites d'exposition professionnelle à des agents chimiques (CSLEP) et sur l'évaluation d'impact complémentaire, et le dialogue social, par le comité consultatif pour la sécurité et la santé sur le lieu de travail (CCSS).

Le député européen Enrique Calvet Chambon, représentant de l'ADLE sur ce dossier a déclaré :

"Il s’agit toujours d’une bonne nouvelle pour l'ADLE de renforcer la protection des salariés au niveau européen tout en consolidant le marché unique. Nous avons développé le travail de la Commission en ajoutant les gaz d'échappement diesel à la directive et ensuite nous exhorterons la Commission à donner des chiffres définitifs rapidement".

De nouvelles règles établiront également que l'autorité nationale responsable de la surveillance de la santé des travailleurs pourra décider que la surveillance de la santé doit se poursuivre après la fin de l'exposition, aussi longtemps que nécessaire afin de protéger la santé.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Vidal Sans David

Tel : +32 2 283 22 31
Mob : +32 470 891 264
Mots-clés :
  • EMPL :: Emploi et affaires sociales,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Enrique CALVET CHAMBON