Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe
CFP post-Brexit: « Une base sérieuse de négociation »
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
30.05.2018

CFP post-Brexit: « Une base sérieuse de négociation »

 

L’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe a apporté un soutien massif à la résolution du Parlement européen, réuni aujourd’hui en session plénière à Strasbourg, concernant les propositions de la Commission européenne sur le Cadre financier pluriannuel 2021-2027. « Une base sérieuse de négociation », a commenté Gérard Deprez (Belgique, MR), porte-parole de l’ADLE au sein de la commission des Budgets (BUDG).

« Tous les membres de mon groupe sont résolument déterminés à trouver la bonne voie pour l’avenir de l’Union. Ce n’est pas l’Europe d’hier qu’il faut maintenir, c’est l’Europe de demain qu’il faut construire. C’est dans cet esprit que nous soutenons résolument le doublement, voire le triplement, des crédits en faveur d’un Erasmus étendu aux apprentis, le doublement des programmes de soutien aux PME, l’augmentation de plus de 50 % des crédits en faveur de la recherche et de l’innovation, l’augmentation à un niveau inégalé des crédits en faveur de la gestion de nos frontières extérieures – une frontière commune se gère en commun », a déclaré M. Deprez. Co-rapporteur parlementaire pour le système de ressources propres, il s’est également félicité de la proposition de la Commission « de diminuer les contributions des budgets nationaux au financement de l’Union et d’accroître ainsi la légitimité et l’autonomie fiscale de l’Union européenne ».

  1. Deprez n’a toutefois pas caché que le groupe demeurait dubitatif quant au montant global de ce projet de CFP, ainsi que sur l’opportunité et l’ampleur des coupes proposées dans les politiques agricole et de cohésion. A cet égard, Jean Arthuis (LREM, France), président de la commission BUDG, a souligné que « nous avons besoin d’une Europe qui prépare notre avenir, d’une Europe qui nous protège, d’un budget qui soit cohérent avec nos ambitions et notre vision ». Dans cette perspective, Anneli Jäätteenmäki (Suomen Keskusta, Finlande), membre de la commission BUDG, a souligné lors du débat que «le prochain CFP doit être en ligne avec l’Accord de Paris et les objectifs de développement soutenable de l’ONU». Or, a-t-elle remarqué, « les agriculteurs ont un rôle important à jouer dans la mise oeuvre de nos politiques communes environnementale et climatique. Bien que les demandes et les pressions s'accroissent, la réduction du financement de la PAC n'est pas une option. Cela conduirait en effet à une situation où l'UE ne serait pas en mesure d’atteindre ses objectifs dans le domaine de l'environnement».

 

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Laude Yannick

Tel : +32 2 284 31 69
Mob : +32 495 22 78 37
Mots-clés :
  • Budget,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Anneli JÄÄTTEENMÄKI,
  • Gérard DEPREZ ,
  • Jean ARTHUIS