Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe
Réforme de la politique agricole commune : les propositions de la Commission constituent un bon pas en avant
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
01.06.2018

Réforme de la politique agricole commune : les propositions de la Commission constituent un bon pas en avant

Aujourd'hui, la Commission européenne a présenté sa proposition législative sur la politique agricole commune. Les démocrates et les libéraux au Parlement européen se félicitent de la meilleure efficacité du système proposé pour les fonds de la PAC, de la plus grande importance accordée aux petites et moyennes exploitations ainsi  que des simplifications pour les contrôles et inspections contenues dans les propositions, octroyant ainsi davantage de flexibilité pour les États membres.

Ulrike Müller, coordinatrice de l’ADLE au sein de la commission de l'agriculture, a déclaré aujourd'hui :

"Il est clair que la politique agricole commune actuelle doit être modernisée, simplifiée et devrait être davantage efficace. Nous nous réjouissons que les propositions de la Commission contiennent des simplifications en matière de contrôles et d’inspections pour les agriculteurs, ainsi que davantage de flexibilité pour les États membres que nous réclamons depuis des années. Nous demandons également de mettre au point les bonnes incitations afin que les agriculteurs deviennent davantage respectueux de l'environnement en introduisant les nouveaux éco-systèmes. Finalement, cela a été pris en compte. Par ailleurs, par le biais de ses propositions, la Commission vise à équilibrer le système de paiement des exploitations agricoles dans l'UE, en mettant davantage l'accent sur les petites et moyennes exploitations.

"Le secteur agricole est confronté à des défis mondiaux majeurs, tels que la sécurité alimentaire à long terme, ainsi que la dégradation de l'environnement. Nous devons relever ces défis, favoriser une agriculture et une sylviculture compétitives et durables, et stimuler la numérisation et l'innovation dans le secteur par le biais de la formation et de la recherche. Les propositions de la Commission constituent un bon pas en avant dans cette direction. Nous sommes prêts à aller de l’avant et à travailler sur ces propositions au sein du Parlement européen pour obtenir le meilleur résultat possible pour la communauté agricole de l'UE."

Note aux rédactions :

L’ADLE a défini ses priorités pour la politique agricole de l'UE et la réforme de la PAC après 2020. Vous pouvez trouver le document ici.

 

Mots-clés :
  • AGRI :: Agriculture ,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Ulrike MÜLLER