Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe
Moldavie: le fonctionnement des mécanismes démocratiques est vital pour le parcours européen du pays
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
05.07.2018

Moldavie: le fonctionnement des mécanismes démocratiques est vital pour le parcours européen du pays


Les députés ont approuvé aujourd'hui une résolution sur la crise politique en Moldavie, suite à l'invalidation des élections municipales à Chisinau, exprimant de sérieuses inquiétudes concernant cette décision et exhortant les autorités moldaves à garantir le fonctionnement des mécanismes démocratiques.
Le Parlement européen exige également que la Commission européenne suspende l'assistance microfinancière et le soutien budgétaire jusqu'à ce que certaines conditions soient remplies.

Petras Auštrevičius (Mouvement libéral de Lituanie), rapporteur du Parlement européen sur la Moldavie, déplore la situation dans le pays et appelle les autorités de Chisinau à respecter leurs engagements pro-européens :

"La Moldavie, une fois qualifiée de partenaire associé en premier position, a été la première à bénéficier d'un régime sans visa et à engager des réformes importantes dans un certain nombre de domaines.
Aujourd'hui, la Moldavie ressemble à un état muselé, dirigé de manière non transparente, comme une sorte de société privée. La magistrature, le système électoral, le secteur bancaire, les médias sont tous muselés.
Je crois sincèrement au partenariat UE-Moldavie, qui apportera un meilleur avenir aux Moldaves, qui méritent notre soutien et notre coopération, mais le gouvernement doit respecter ses engagements et remettre le pays sur la bonne voie."

Renate Weber (Indépendante, Roumanie), a ajouté :

"Malheureusement, le système judiciaire de la Moldova a violé la volonté du peuple, exprimée par le vote, interprétant abusivement la loi électorale et annulant le vote des citoyens de Chisinau. Le système judiciaire s’est simplement livré à des jeux politiques. Andrei Nastase, le vainqueur final des élections à Chisinau, a fait ce que chacun de nous fait le jour des élections : nous invitons les gens à exercer leur droit civique de vote. M. Nastase n'a fait aucune suggestion sur la façon dont les gens devaient voter. Il ne s'agit pas d'une campagne ou d'une propagande électorale et cela n'a rien à voir avec le terme «agitation électorale», mentionné par la loi moldave.
En effet, effrayé par la victoire de l'opposition, le pouvoir réel en Moldavie, Vladimir Plahotniuc et ses acolytes, ont trouvé un moyen de résoudre le problème : le contrôle de la justice. L'Union européenne ne peut pas accepter un tel comportement. "

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Goleanu Lucian

Tel : +32 2 283 40 20
Mob : +32 474 09 14 39
Mots-clés :
  • AFET :: Affaires étrangères ,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Petras AUŠTREVIČIUS ,
  • Renate WEBER