Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe
Démocrates et libéraux européens veulent pousser la coopération interrégionale
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
11.09.2018

Démocrates et libéraux européens veulent pousser la coopération interrégionale

 

Le territoire de l’Union européenne et ses voisins immédiats de l’AELE couvrent 40 frontières intérieures, représentant 30% de la population qui génèrent près d’un tiers du PIB. Ces régions transfrontalières sont couvertes par un programme spécifique, Interreg, depuis les années 90 mais cette politique de coopération transrégionale se heurte toujours à des obstacles interétatiques important. C’est pourquoi le rapport intitulé « Stimuler la croissance et la cohésion des régions frontalières de l’UE », adopté aujourd’hui à Strasbourg en session plénière du Parlement européen, a reçu le plein soutien de l’ADLE.

 

Iskra MIHAYLOVA (Movement for Rights and Freedom, Bulgaria), présidente de la commission parlementaire pour la Politique régionale (REGI), a déclaré : « Il y a un énorme potentiel de croissance à libérer dans les régions frontalières. Comme le rapport le montre, c’est un des domaines où l’Union européenne peut réellement faire la différence. Les régions transfrontalières sont des incubateurs d’Europe, des lieux d’échange et de brassage et en ces temps difficiles pour l’esprit européen, elles sont un atout à ne pas négliger ». 

Matthijs van Miltenburg (D66, Pays-Bas), porte-parole de l’ADLE au sein de REGI, a ajouté : «Ce rapport est une première étape vers une gestion plus efficace des régions frontalières. Rapporteur parlementaire pour la proposition de règlement de la Commission européenne visant à lever les obstacles administratifs et juridiques pour la coopération transfrontalière, je tâcherai, en m ‘inspirant de ce rapport adopté aujourd’hui en plénière, d’en rendre les principaux points réalité, en facilitant la coopération interrégionale et en supprimant la bureaucratie. Les travailleurs et entreprises transfrontalières se heurtent à des obstacles administratifs pénalisant en matière de reconnaissance des diplômes, de complémentarité des services de transport et d’interopérabilité des services publics. Le Mécanisme européen transfrontalier auquel je travaille pourra vraiment changer cet état de fait et rendre plus facile la vie de beaucoup de travailleurs et d’entreprises ».

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Laude Yannick

Tel : +32 2 284 31 69
Mob : +32 495 22 78 37
Mots-clés :
  • Press Release,
  • REGI :: Développement régional,
  • Week News,
  • Iskra MIHAYLOVA,
  • Matthijs van MILTENBURG