Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe
Améliorer le rôle de la participation financière des salariés dans la création d'emplois et le retour des chômeurs à l’emploi
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
23.10.2018

Améliorer le rôle de la participation financière des salariés dans la création d'emplois et le retour des chômeurs à l’emploi

Les députés ont voté aujourd'hui en faveur d'un rapport de l’alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ADLE) visant à améliorer et à mieux réglementer le rôle des régimes de participation financière des salariés, qui offrent aux travailleurs des avantages directs allant au-delà de la rémunération de base - par le biais de la participation aux bénéfices, la participation individuelle des salariés au capital, la participation des travailleurs à des modèles coopératifs et les plans d’actionnariat salarié collectif  - et constitue une forme de participation financière des salariés (PFS) dans les entreprises.

Le présent rapport de l’ADLE vise à stimuler le développement des systèmes de PFS en mettant l’accent sur le potentiel de ces régimes pour les travailleurs et leurs employeurs du point de vue de la croissance et de la protection sociale, ainsi que sur les obstacles que la Commission et les États membres doivent surmonter. Même s'il existe, en 2018, 10 millions d'actionnaires salariés dans l'Union européenne et que 20 États membres appliquent une réglementation d’incitation à la PFS, il existe de graves déséquilibres géographiques à surmonter.

Renate Weber, rapporteure de l’ADLE sur ce dossier, a déclaré :

"L’actionnariat des salariés a le potentiel de stabiliser l’économie européenne dans son ensemble. Ce rapport vise à créer à nouveau un élan pour la PFS en soulignant le potentiel de ces régimes pour les travailleurs et leurs employeurs, notamment en matière de gouvernance plus durable, d’une meilleure continuité d'activité et d'accès au capital pour les PME, d’un meilleur dialogue social et d’une qualité de travail, de davantage de fidélité et moins d'absentéisme, de plus de motivation, d'efficacité et d’un meilleur développement des compétences, ce qui pourrait réduire le chômage et les licenciements. "

La participation financière des salariés peut entraîner un large éventail d’effets économiques et sociaux positifs, notamment en matière de stimulation de la création d’emplois et de retour des chômeurs à l’emploi.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Vidal Sans David

Tel : +32 2 283 22 31
Mob : +32 470 891 264
Mots-clés :
  • EMPL :: Emploi et affaires sociales,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Renate WEBER