Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe
L’ADLE soutient un budget 2019 ambitieux
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
24.10.2018

L’ADLE soutient un budget 2019 ambitieux

A la veille d’une campagne européenne empreinte de doutes sur l’avenir de l’UE, les démocrates et libéraux européens ont pesé de tout leur poids afin que le budget 2019, le dernier de la législature en cours, réponde au plus près des préoccupations citoyennes. Adoptée aujourd’hui à une large majorité par la session plénière réunie à Strasbourg, la position ambitieuse du Parlement européenne augure d’une discussion franche avec le Conseil sur l’utilisation des marges de manoeuvre de l’actuel Cadre financier pluriannuel.

Gérard DEPREZ (MR, Belgique), coordinateur de l’ALDE au sein de la commission parlementaire des Budgets (BUDG), a déclaré : « Le budget proposé par le Parlement européen est entièrement centré sur l’avenir. Nous voulons plus de croissance et plus d’emplois. C’est pourquoi nous soutenons la recherche, l’innovation et l’investissement. Nous souhaitons aussi beaucoup plus d’efforts en faveur de la jeunesse, qui constitue l’avenir de notre continent. Et donc nous renforçons les crédits en faveur d’Erasmus +. Par ailleurs, nous demandons que le Conseil prenne plus au sérieux la lutte contre le changement climatique auquel nous consacrons des crédits supplémentaires ».

«Sur un autre chapitre, nous voulons corriger les erreurs de M. Trump, en compensant les subventions qu’il a gelées en faveur de l’Agence des Nations-Unies chargée des réfugiés palestiniens. Nous voulons que ces enfants aient accès à l’éducation et à la santé. En outre nous envoyons un message à M. Erdogan dans sa folie autocratique en diminuant les crédits en faveur de la préadhésion de la Turquie. Enfin nous demandons, et c’est justice pour elles, qu’un fonds de solidarité soit créé en faveur des victimes des attentats terroristes qui ont lieu en Europe »

Nedzhim ALI (Mouvement pour les Droits et les Libertés, Bulgarie), porte-parole de l’ADLE pour les budgets de fonctionnement des Institutions européennes, a ajouté : « Le budget 2019 repose sur une gestion financière saine. En ce qui concerne le Parlement, son budget constituera la plus faible part des dépenses administratives de l’UE depuis 15 ans. A chaque discussion budgétaire, l’objectif est de réduire les dépenses administratives pour consacrer davantage de moyens à nos politiques communes. C’est ainsi que l’on garantit la valeur ajoutée européenne pour chaque euro engagé ».

« Toutefois, le bon fonctionnement des Institutions de l’UE est également important, que ce soit la Cour de Justice de l’Union européenne, le Service extérieur commun, le Comité économique et social ou le Comité des Régions. C’est pourquoi nous avons dû annuler les coupes effectuées par le Conseil afin de sauvegarder la qualité du travail de ces Institutions indispensables pour les citoyens européens ».

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Laude Yannick

Tel : +32 2 284 31 69
Mob : +32 495 22 78 37

 

 

Mots-clés :
  • BUDG :: Budgets ,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Nedzhmi Ali ,
  • Gérard DEPREZ