Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe
L’ADLE pousse pour un budget 2020 ambitieux dans la lutte contre le réchauffement climatique et la croissance durable
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
14.03.2019

L’ADLE pousse pour un budget 2020 ambitieux dans la lutte contre le réchauffement climatique et la croissance durable

Le Parlement européen, réuni en session plénière à Strasbourg, a adopté aujourd’hui les orientations qu’il souhaite voir prises par la Commission européenne pour l’élaboration du budget 2020, le dernier exercice prévu par l’actuel Cadre financier pluriannuel (CFP). Dans la mesure où le Conseil a pris un considérable retard pour s’entendre sur le futur CFP post-Brexit, la priorité du Parlement a été de garantir un niveau de crédits exigeant, ce budget pouvant être amené à être reconduit en cas d’échec des négociations. L’ADLE se félicite pour sa part d’avoir imprimé sa marque sur les priorités d’investissement en matière de politiques communes.

Nils TORVALDS (Svenska folkpartiet, Finlande), porte-parole de l’ADLE pour les orientations budgétaires 2020 au sein de la commission parlementaire des Budgets (BUDG), a déclaré : « Le budget 2020 sera le dernier exercice budgétaire annuel de l’actuel cadre financier pluriannuel et devra faire le pont avec le suivant. Comme nous souhaitons que le prochain CFP soit axé sur la recherche, l'innovation et le développement durable, ce sont ces politiques que nous devons promouvoir dans le budget 2020. Notre engagement dans la lutte contre le changement climatique mérite une attention particulière. À travers des actions horizontales en faveur du climat déclinées dans toutes les parties du budget, l’accent mis sur le développement durable et la diplomatie climatique, nous voulons montrer l’ampleur des moyens financiers que l’UE peut contribuer à apporter à la cause environnementale ».

Gérard DEPREZ (MR, Belgique), coordinateur de l’ADLE au sein de BUDG, a ajouté : « La recherche et l’innovation sont des atouts majeurs dans la compétition économique internationale. Or nous sommes malheureusement obligé de constater que l’Union européenne n’est pas suffisamment concurrentielle sur ce plan.  Il est donc indispensable d’accroître fortement les financements européens dans ces domaines. À cette fin, le Conseil doit au minimum accepter sans aucune retenue l’application du Règlement financier qui permet de rendre disponible les montants non dépensés lors de l’exercice budgétaire précédent ».

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Laude Yannick

Tel : +32 2 284 31 69
Mob : +32 495 22 78 37
Mots-clés :
  • BUDG :: Budgets ,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Nils TORVALDS